Piscine économe : les astuces d’une baignade basse consommation

Une piscine économe restreint les dépenses liées à l’entretien et au chauffage par rapport à la consommation en eau qu’en énergie. Elle reste limpide tout en épargnant le changement intégral de l’eau tous les ans, son évaporation et en recourant aux produits appropriés, sans pour autant les gaspiller. Ces dispositifs tout comme la filtration appropriée contribuent à cette préservation de la prolifération des bactéries tandis que le réchauffeur alimenté en énergie renouvelable économise énormément.

Un bassin couvert et non vidé tous les ans

Si vider son bassin tous les ans correspond en une dépense énorme en eau. Renouveler celle-ci en 30 % de son volume reste toutefois important. Cette méthode permet de réaliser une excellente économie, tout en assurant l’état de l’eau pour plusieurs années. Après tout, selon le climat dans la région où est implantée la piscine économe, elle se remplit avec les précipitations. Cependant, il faut la couvrir la nuit, cette technique aide d’un côté dans la diminution du dépôt des impuretés à la surface et de l’autre dans la conservation de l’évaporation de l’eau. Cette réduction de la consommation en eau n’affecte en aucun cas sa propreté en gérant convenablement et en employant des produits d’entretien de qualité.

Éviter les pertes de produits d’entretien

Vouloir de l’eau cristalline ne signifie pas user trop de produits, cela risque de sur-doser. Le traitement doit donc se faire de façon optimale. Le foisonnement des algues peut être, en effet, une conséquence de ce surdosage. Quant à la conservation de l’eau du bassin, elle dépend aussi de la qualité du produit que pour s’en assurer sur le long terme, mieux vaut choisir celui qui présente un concentré d’actifs plus ou moins conséquent. Outre ce choix pour la qualité, la vérification de l’équilibre de l’eau qui signifie celle des sels minéraux y présents, entre également dans l’allègement des dépenses en produits, une restriction pouvant atteindre les 30 %. L’opération est réalisée par des professionnels et se fait idéalement à chaque printemps.

Une filtration adaptée : énergie de l’air ou solaire

Que la piscine soit installée au jardin ou à l’intérieur, pour en profiter agréablement, il est préférable qu’elle soit chauffée. Dans ce cas, une piscine économe ne peut être qui emploie de la pompe à chaleur dont le principe consiste à utiliser l’énergie gratuite de l’air ou celle qui fonctionne à l’aide des panneaux solaires pour réchauffer l’eau. Quant à la pompe de filtration, celle à faible puissance est plus conseillée afin qu’elle puisse tourner assez longtemps, tout en s’assurant que le filtre soit proportionnel au bassin. Il importe aussi de calculer le temps de filtration en divisant par 2 la température de l’eau et que le dispositif tourne en journée pour que les saletés n’aient pas le temps de rester au fond.

Traitement de l’eau de votre piscine : priorité absolue, confort garanti
Hivernage de votre piscine : les conseils