Hivernage de votre piscine : les conseils

Lorsque l’automne arrive, il faut tout de suite penser à mettre sa piscine en hivernage. En effet, l’hivernage permet de préserver le bassin de la piscine et ses équipements durant la saison hivernale. La glace peut engendrer une déformation des parois et une dégradation du revêtement de la piscine. Soyez donc au courant des étapes à suivre avant de procéder à l’hivernage.

Bien choisir sa technique d’hivernage de piscine

Pour réaliser l’hivernage d’une piscine, de bons gestes sont à adopter afin de la protéger des agressions de l’hiver. En fait, vous avez le choix entre deux techniques précises pour ce faire. On note d’abord l’hivernage passif ou total. Elle est adoptée lorsque la piscine est couverte et que ses équipements ne fonctionnent plus. C’est la méthode la plus courante des deux. La seconde constitue la technique d’hivernage actif. Elle est à favoriser si votre piscine fonctionne encore, mais au ralenti. Une solution facile à mettre en œuvre. Une option qui ne convient par contre pas aux régions chaudes. Quoi qu’il en soit, la réussite de votre opération dépend de la manière dont vous procédez, quelle que soit la technique adoptée.

Les conditions pour un hivernage réussi

Pour l’hivernage d’une piscine, il est fondamental de respecter des conditions strictes. Avant tout, vous devez nettoyer votre bassin pour une tâche dans les meilleures conditions. L’idée étant d’enlever les matières organiques pouvant polluer le bassin. Puis, il faut traiter l’eau de la piscine pour éviter la formation d’algues pendant l’hiver. Après cela, tâchez de faire une vidange des filtres et des pompes. En réalisant un tel entretien, vous conservez efficacement vos matériels. L’installation des flotteurs s’ensuit. Cela doit se faire sur la surface de l’eau ou partielle immerger. Il s’agit d’un accessoire ressemblant à de grosses bouées à mettre en diagonale.

Ce qu’il faut faire pour entamer au mieux l’hivernage d’une piscine

Après avoir effectué les opérations préalables, passez à l’hivernage proprement dit. Pour ce faire, vous devez d’abord ajuster le niveau d’eau de votre bassin. En effet, il n’est pas très approprié de vider totalement sa piscine avant l’hiver. Pour une piscine hors-sol, évacuez entièrement l’eau. Il est ensuite essentiel de couvrir son basson afin de mieux protéger la piscine. Pour ce faire, utilisez une bâche automatique ou manuelle. Il est aussi possible d’opter pour un abri. Par contre, le choix dépend de votre budget. Quoi qu’il en soit, les abris se montrent plus étanches que les bâches. Par conséquent, il faut couper l’alimentation vu que l’hivernage d’une piscine consiste à mettre son activité sur pause. C’est la phase vous permettant de réaliser une économie jusqu’à la remise en service de votre bassin. C’est-à-dire, quand les beaux jours arrivent, donc l’hiver s’arrête.

Piscine économe : les astuces d’une baignade basse consommation
Traitement de l’eau de votre piscine : priorité absolue, confort garanti